008 Jacques Tillier, le P.D.G. de l'Union, va-t-il nous quitter?

Publié le par serge pugeault

      Dans son édition datée du 14 avril 2009, le Journal Libération évoque la revente probable du « Journal de l’île de la Réunion » par le groupe Hersant, et rappelle à cette occasion que ce quotidien était dirigé jusqu’en 2008 par Jacques Tillier, l’actuel PDG de l’Union. Selon  Libération la situation actuelle au sein du Journal de la Réunion aurait fait dire à Jacques Tillier : « C’est le bordel, vivement que je revienne ».

L’hypothèse d’un retour de Jacques Tillier à la Réunion n’est pas un scoop ; l’information (la rumeur ?) circule depuis plusieurs semaines déjà sur l’île.

En novembre 2008, le journaliste réunionnais Pierre Dupuy publiait ainsi sur son site, Zinfos974.com, la lettre suivante que lui avait adressée J. Tillier après son arrivée à Reims (www.zinfos974.com/Jacques-Tillier-nous-ecrit_a1863.html):

 

« (...) Il me semble que depuis mon départ mes clients du samedi -les politicards tous les ex, les repris de justice ou pas encore pris, les feignasses patentées: Lagourgue, Virapoullé, Annette, Vergès and co, les gandouras aussi, ceux du sud notamment, de la cour d'appel particulièrement.... j'en passe et des meilleurs comme la maison des civilisation(s), s'en donnent à cœur joie... Ici l'eau est très très chaude.. seulement à la sortie du robinet... Mais la Champagne, Ardennes, Picardie sont de biens belles régions Je pense beaucoup à vous tous -lecteurs- et parfois plus tristement d'ailleurs au JIR... Cela dit ce qui se passe dans le canard d'en face n'est pas triste non plus. C'est à se demander si c'est pas contagieux, un peu comme la varicelle... J'ai le nom du virus... Si tu passes dans le coin de la maison du chef des curetons -la grande église- fait donc une tape amicale de ma part au bronze, celui d'Alexis de Villeneuve, flingué par qui vous le savez tous maintenant...
PS: Échange volontiers champagne contre un ou plusieurs ballots de letchis... Fais le savoir ».

 

Plus récemment, le 19 février 2009, toujours sur son blog, Pierre Dupuy (www.zinfos974.com/Vous-avez-le-bonjour-de-Jacques-Tillier_a3934.html)  indiquait avoir reçu un appel de Jacques Tillier et expliquait : « Il m'a autorisé à retranscrire une de ses paroles, toujours dans son langage coloré et avec le sens de la modération qui le caractérise: "Depuis que je suis parti, c'est le bordel... A peine j'ai tourné le dos que non seulement c'est le bordel au JIR, mais aussi dans la maison d'en face où ça ne va guère mieux à ce qu'on me dit. Vivement que je revienne..." Je vous laisse deviner s'il plaisantait ou s'il parlait sérieusement ..».
 

Il semble donc bien que l’idée d’un retour de Jacques Tillier à la Réunion soit envisagée par celui-ci...


Faut-il la mettre en rapport avec les difficultés qu’il rencontre à L’Aisne Nouvelle, quotidien dont il est également de P.D.G. ?

Récemment, Marianne 2 publiait (le 11 février 2009) un article intitulé "Comment Xavier Bertrand a fait main basse sur l'Aisne Nouvelle "(www.marianne2.fr/Comment-Xavier-Bertrand-a-fait-main-basse-sur-l-Aisne-Nouvelle_a174990.html)... expliquant que l’actuel secétaire général de l’UMP tentait de prendre le contrôle de ce quotidien pour assurer son assise régionale et soulignant ; « Xavier Bertrand est également proche d’une autre figure du journal : Jacques Tillier, le directeur de la rédaction. Un  « personnage » au CV chargé: ancien de la DST, mais aussi du journal d’extrême droite Minute, qui fut blessé par balle par Jacques Mesrine dans les années 70 et qui fait régner la terreur au sein du titre. «Il ne supporte pas qu’on lui résiste, et il commence à flipper depuis que cette histoire fait un peu de bruit. Il menace tout le monde sur le mode : retour au calme ou dehors ! Et maintenant des gens subissent des menaces de licenciements  ».
Des journalistes de l’Aisne Nouvelle ont demandé à rencontrer la direction jeudi pour mettre sur la table ce conflit d’intérêts tant la situation devient intenable et les rapports tendus. Certains annoncent déjà une réunion très animée et craignent qu’elle ne tourne court…
 ».

Affaire à suivre…

 

 

 

Commenter cet article