Les faits sont têtus

Publié le par serge pugeault

     

 

Pour l'Union , sciences po est un truc de bobo qui coûte trop cher ! (cf d'erlon en large de ce jour).

Faut-il alors rappeler que:

- selon les chiffres admis par les économistes, les retombées d'un étudiant qui réside dans une ville sont d'environ 15 000 € / an

- avec 1 600 étudiants à terme sur le campus de Sciences po, c'est donc 24 millions d'euros de retombées économiques...

- sur 10 ans, on atteint (c'est logique) 240 millions d'euros.

- ces sommes n'incluent pas la construction par des promoteurs privés d'une dizaine de résidences pour loger ces étudiants, soit autant d'investissements et d'entreprises qui auront du travail.

- les 25 millions investis par la ville pour l'arrivée de Sciences po au collége des jésuites auraient dû l'être en tout état de cause pour la rénovation de ce bâtiment, jusque là largement laissé en déshérence.

Résumons: la ville dépense 25 millions d'euros qu'elle aurait dû en tout état de cause dépenser pour rénover le collége de jésuites, mais qui en l'espéce générent sur 10 ans 250 millions de retombées économiques, favorisant l'emploi, rendent la ville plus attractive et dynamique.
 

Projet de bobos, disent-ils...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Clément SORNIN 09/11/2011 18:28


Bonsoir Monsieur,
je suis un tout nouvel étudiant de la ville de Reims, je tenais à vous soutenir dans votre démarche de promotion du projet à Sciences Po Reims. J'ai été surpris par la magie du lieu et la puissance
potentielle que revêt une telle institution dans une ville comme Reims. Je suis pour ma part étudiant à RMS et à l'URCA, mais il me semble qu'un investissement dans cette structure serait
primordial.
La possibilité qui serait offerte à certains étudiants rémois méritants de pouvoir atteindre un niveau d'étude tel, que Reims ferait figure de ville étudiante de premier choix. Si cela doit passer
par des frais importants pour la rénovation du collège jésuite, l'investissement sera compensé par la venue, je l'espère, d'une intelligentsia dans notre ville.

Respectueusement,

Clément SORNIN


agnes tisseron 26/10/2011 12:34


Merci pour ces précisions chiffrées. Dommage qu'elles ne vont pas être publiées ds l'Union !