014:Le Retour...

     

 

L'Union présente ce matin dans son "d'Erlon en large" le projet Sciences po comme étant un projet pour bobo, reprochant à la ville son investissement...

Faut -il répondre ? il suffira alors de rappeler que:

- selon les chiffres des économiqtes, les retombées économiques d'un étudiant qui réside dans une ville sont d'environ 15 000 € par an.

- avec 1 600 étudaints, le campus de Sciences po générera donc 24 millions de retombées économiques par an

- sur 10 ans on atteint donc (c'est logique) 240 millions d'euros

- il faut y ajouter la dizaine de résidences étudiants à construire par des investisseurs privés, et les emplois maintenus dans les entreprises du bâtiment tant par ces constructions que par le projet de rénovation du collége des jésuites

- même sans l'arrivée de sciences po, la ville aurait dû poursuivre la rénocation du collége, pour un coût sans doute équivalent ou supérieur à 25 millions (songeons aux 32 millions des halles...).

Résumons: en investissant 25 millions qu'elle aurait dû de toute façon dépenser pour rénover le collége des jésuites, la ville génère 250 millions de retombées économiques sur dix ans, elle accroit son attractivité, sa notoriété et son dynamisme...

Projet bobo, disent-ils...

 


 



 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :